Kung fu dunk

Publié le par SaphiraParker

Comment vous dire..... ah ben c'est simple, voici une petite "mise en bouche"

donc, comment vous dire, vu comme ça, on se dit "Oh mon Dieu! ils ont osé faire un shaolin soccer version basket!" et bien....non. carrément pas.

Synopsis Fang Shijie (Jay Zhou) est un orphelin qui, étant bébé, a été abandonné par ses parents près d'un terrain de basket. Recueilli par une école de kungfu, il y grandit et, quelques années plus tard, ce petit prodige maitrise quasiment à la perfection tous les arts martiaux qu'on lui a enseignés. Un soir, il fait la rencontre de Zhen Li (Éric Tsang) qui, à la vue de sa précision à lancer des canettes dans les poubelles, décide d'utiliser sont talent pour se faire de l'argent. Les deux nouveaux amis commencent par les paris aux jeux de fléchettes dans un bar, ce qui ne manque pas d'attiser la colère des mafieux locaux. Une bagarre s'en suit et quand le directeur de l'école de kungfu est mis au courant de cette affaire, il décide de renvoyer la future star du basket universitaire. En effet, Zhen Li va alors avoir l'idée lumineuse d'utiliser le talent de Shijie dans ce sport très médiatisé, lui expliquant que la célébrité pourrait lui permettre de retrouver ses parents.(source: newsasia)

Alors oui, il y a des combats, qui plus est de magnifiques combats, mais pas tant que ça. Une véritable histoire, une morale, une ébauche d'histoire d'amour(c'est mieux, comme ça y a pas de mièvreries.) Donc moi j'ai trouvé ça pas mal.

Concernant les matchs de baskets, je regrette qu'on ne nous montre pas de vrais adversaires et de ce fait de vrais duel. Mais ce qu'on voit des matchs est agréable. Autre regret, le passé des deux autres principaux joueurs du cinq majeur qui est survolé, alors qu'il avait l'air bien intéressant.

Sinon, le jeu de l'acteur principal est intéressant, on a un peu à faire à un forest gump, peut être un peu plus civilisé. Dans les grandes lignes ça s'approche assez d'un slam dunk, avec le héros qui accepte de rejoindre l'équipe entre autre parce que la fille qu'il aime est la petite soeur du capitaine, qu'il a des facilités mais n'y a jamais joué en fait, et qu'il a donc tout à apprendre, et que comme Sakuragi, il est obsédé par l'idée d'effectuer un dunk. Mais là encore, intelectuellement parlant, notre héros est un peu plus évolué que sakuragi et a l'intelligence de ne pas se mettre "volontairement" le capitaine à dos. La morale est très belle, même si certains passages sont de trop selon moi, et rendent le film un peu niais. 

Bref. Si vous voulez juste passer un bon moment sans pour autant vous abrutir, c'est le film qu'il vous faut (à noter qu'il n'est pas utile de connaître les règles du basket, les matchs n'étant pas assez développés)

ma note 8/10

enjoy



Publié dans cinéma asiatique

Commenter cet article