La momie 3: la tombe de l'empereur dragon

Publié le par SaphiraParker

Trois mots : perte de temps !

C’est dans ces moments là que je suis contente d’avoir le passe gaumont et que donc, du fait qu’il soit largement rentabilisé, par moment je peux me dire : « je n’ai pas payé ».

 Ce film est un supplice. Bon. Peut être que j’exagère « un peu ». Mais que ceux qui l’ont vu, m’explique ce que Jet Li fait la dedans ! C’est pire encore que pour l’arme fatale 4 ! Il passe plus de la moitié du film « caché » sous un masque d’argile qui lui ressemble même pas, il se bat pas, il ne parle presque pas. A ce compte, n’importe quel chinois aurait fait l’affaire. Je vois vraiment pas l’intérêt de le prendre LUI. Passons.

 Alors c’est vrai, je n’ai pas vu le deux(en même temps, je n’avais pas aimé le premier, aucune raison donc de se prendre la tête à voir la suite). Pas que j’ai un problème avec Brendan Fraser : il est moche, c’est vrai, mais c’est pas de sa faute. Et si avec une tête pareille il est acteur, ben tant mieux pour lui j’ai envie de dire, après tout les acteurs britanniques dans leur majorité ne sont pas beaux, mais ils ont au moins pour eux d’être « bons ».

 Mode aigri : OFF. Alors bon, rendons à César ce qui lui appartient. Ce n’est quand même pas le pire navet qui puisse être. Bien que Rob Cohen soit depuis bien longtemps reconnu comme étant un très grand adepte du précepte selon lequel « trop d’action tue l’action » et qu’il semble adorer le démontrer (Quoi ? il y a des gens qui ont « oublié » xXx ? comment c’est possible !?), que ce soit le plus grands fan de la théorie selon laquelle « si on met plein d’explosions, les gens ne feront pas attention au fait qu’on n’a pas de scénario (Avec Mickael Bay , ils ont monté un club !), ce truc bizarre qui essaye de passer pour un film m’a tout de même permis de découvrir le jeune Luke Ford, complètement inconnu pour ma part.

 Ce film est également l’occasion d’effets spéciaux très sympathiques (les Yétis sont assez bien faits, presque « mignons »). Et il a probablement permis a Michelle Yeoh (Tigre et Dragon quand même) de rappeler aux américains qu’elle n’avait rien perdu de son talent, et que ce serait sympa qu’ils la fassent bosser un peu. Alors pas le navet de l’année, certes, mais un bon navet quand même. Les combats n’ont rien d’exceptionnel (d’où le « mais vous êtes sûrs qu’il y a Jet Li dans ce film ??!), les scènes d’actions se succèdent sans but et sans ordre. Les dialogues sont quasi inexistants, on regrette même les sublimes vannes de Jonathan dans le premier opus.

 Bref, grosse déception. Ma note : 4/10



Publié dans cinéma en général

Commenter cet article