Southland Tales

Publié le par SaphiraParker

Affiche américaine. Universal Pictures

Synopsis :

La troisième guerre mondiale a éclatée en 2005. trois ans après, les États-unis sont encore en guerre contre l’Iraq, l’Iran, la Syrie et… la Corée du nord. Sur le point de manquer cruellement de pétrole, la course aux énergies de substitution est lancée. Un homme est sur le point de l’emporter, il a créé une machine capable d’utiliser le mouvement perpétuel de l’océan pour alimenter les autres machines en énergie. C’est dans ce contexte que l’acteur Boxer Santaros est kidnappé. Marié à la fille du sénateur à l’origine de ce projet, et de la femme responsable d’une énorme société chargée d’enquêter sur la vie privée des gens pour le compte de l’État, sa disparition fait grand bruit. Or, il a réapparut depuis déjà plusieurs jours, complètement amnésique, auprès de Christa Now (une actrice de porno, reconvertie en animatrice télé) et travaille sur un film dont il a lui-même écrit le scénario. Dans ce but, il fait équipe avec l’officier Ronald Taverner, lui aussi amnésique, utilisé à l’insu de son plein gré par une cellule terroriste à cause de sa ressemblance frappante avec le vrai officier Taverner.

 

 

Ça a l’air compliqué ? Normal, ça l’est ! Mais une fois qu’on commence à assembler les pièce dans note tête, ce film devient tout simplement génial !

A l’origine, je voulais voir ce film depuis longtemps parce qu’il y a Buffy dedans, et puis je me suis dit que ça pouvait être marrant avec The Rock.

C’est tout sauf drôle (à part certains personnages qui sont tout à fait absurdes). Mais je ne sais pas

Je suis incapable de vous dire pourquoi j’ai aimé ce film, mais c’est le cas. Peut être est ce lié au fait que j’ai commencé à le regarder un samedi soir à minuit en revenant de Dragon Ball Evolution, et donc, dans un état de fatigue certain. Toujours est il que j’ai enchaîné les deux heures vingt sans difficultés. Après, pendant on va dire les deux premières heures, je me suis répété un bon nombre de fois « je comprends rien ». Mais ça m’était égal, je voulais continuer. Et effectivement, j’ai fini par tout comprendre, et ce fût une énorme satisfaction.

Si vous aimez bien les casse-tête sur la théorie de la relativité ou le continuum espace temps et tous ces trucs qui sont trop compliqués pour mon pauvre cerveau, foncez.

Ma note : 8/10. Oui parce qu’en plus, le jeu des acteurs est épatant.



Publié dans cinéma en général

Commenter cet article