Scrapped Princess

Publié le par SaphiraParker

Voilà un très bel animé....

Malgré un personnage principal plutôt immature, presqu'agaçant en fait, malgré des passages particulièrement niais.....

Cet animé est marquant, entièrement basé sur l'émotion et le ressentie. On s'attache à presque tous les personnages, tant les principaux que les secondaires. Les quelques combats sont plutot bien réalisés. Un conseil cependant, regarder en VOSTF! les voix françaises m'ont traumatisées!

Pacifica Casull va bientôt avoir 16ans. Malheureusement pour elle, une horrible profetie a été établie à son encontre: elle apportera la fin du monde. Dès lors, ses parents tentent de la tuer à sa naissance, mais elle est sauvée par miracle par des villageois qui la recueillent et l'élève comme leur fille, entourée d'un grand frère guerier (shanon) et d'une grande soeur magicienne (Raquel il me semble, mais j'ai un doute). Mais les prêtres à l'oigine de cette profetie soupçonne qu'elle est encore en vie, et la font pourchassée.

Tour à tour secourus par des inconnus et trahis par des "amis", nos trois héros parcourent le monde à la recherche d'un monde sûr pour Pacifica, une Terre où personne n'attentera à sa vie. Sur leur chemin, ils rencontreront Chris, qui est né pour la détruire, mais doute peu à peu du bien fondé de sa mission, Winia, qui ignore tout de cette profetie, un jeune chevalier qui rève de tuer la princesse maudite....et de ramener sa tête à Pacifica pour lui prouver son amour (ben oui, il a pas compris que c'était la même personne) et Fulle, un ancien militaire, qui tente de reprendre une vie normale. Tous ces personnages se croisent, s'entrecroisent évoluent, s'attachent, s'aiment se détestent... Et on vibre avec eux, on pleure avec eux, on a peur avec eux (attention, la peur c'est genre"oh non! ils vont la démasquer!)

Alors oui, globalement cet animé est assez niais....mais il reste un de mes deux préfés au jour d'aujourd'hui, le second étant Peace Maker Kurogane

Ma note pour Scrapped Pricess: 9/10



Publié dans animation

Commenter cet article