The 100

Publié le par morgane-chan

The 100

Synopsis Allocine: Après une apocalypse nucléaire causée par l'Homme lors d'une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, l'Arche, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant...

Voilà,

je me suis dit qu'après le carnage de Shanara, je pouvais m'attaquer à une autre série SF pour ado.

JE vous vois venir tous avec vos "olala, ils en peuvent plus! encore une énième version de Hunger Games!" (je sais, c'est aussi ce que je me suis dit!) Ben non en fait. Carrément pas.

Enfin carrément... y a des similitudes quand même.

Tout d'abord, le show commence...dans l'espace. Un groupe d'humains est en orbite à bord d'une station spatiale en attendant que l'air redevienne respirable sur Terre. Seulement voilà, l'isolement, le confinement, ça rend un peu zin-zin, et ceux qui sont au pouvoir entendent bien le rester... Donc, dès que quelqu'un fait un truc un peu limite, vu qu'ils manquent de place et qu'ils ne vont pas tarder à manquer de nourriture aussi, ils commencent à se liquider entre eux. Mais comme globalement, les gens se tiennent à carreau, ben ils en tuent pas tant que ça, et le problème de surpopulation demeure. (politique de l'enfant unique etc... rien ne marche).

Mais ils ont une idée. vu que ça va bientôt faire 100 ans qu'ils ont quitté la Terre, peut-être que ça y est, on peut y aller. Mais comment savoir? Alors, les "bien pensants" décident qu'ils vont tenter une expérience. Les moins de 18 ans ayant fait des bêtises passibles de la peine de mort seront envoyé à bord d'une navette pour "tester" la vie sur Terre. Ils sont 100. Voilà, c'est le pitch de départ.

L'idée c'est que normalement, du haut de la station spatiale, ils sont observés (signes vitaux, taux d'oxygène dans le sang etc...) Sauf que les p'tits, c'est des rebelles, et ils désactivent les balises (na!). Mais bien vite, ils découvrent qu'ils ne sont pas seuls sur Terre, et que finalement ils auraient p't être du rester en contact avec la station...

Autre problème, figurez-vous que le mec qui a fait les calculs pour savoir combien de temps tous les autres la-haut pourraient survivre une fois les ados rebelles partis... ben il s'est planté! et pas qu'un peu (genre il passent d'une espérance de vie de plusieurs mois à seulement quelques semaines.. c'est balo)

Si la première saison est centrée sur une poignée d'ados (les fameux leader naturel qui se démarquent), elle n'en reste pas moins assez rapidement passionnante. Tour à tour intrigues à consonance plutôt politique, limite thriller, mais avant tout survival, l'évolution des personnages va à 100 à l'heure, mais en même temps, c'est la situation qui veut ça. Marche ou crève comme dirait l'autre. Le terrain est hostile, la plupart ne sont vraiment pas de gros délinquants et se demandent franchement ce qu'ils font là, et la perspective de mourir transpercer par la flèche d'un natif ne les enchantent pas, et ne les motives pas non plus à trop s'aventurer, ou à défier ceux qui ont pris la tête du groupe de manière naturelle, Belamy et Clark.

Clark( oui, je sais, c'est quoi ce nom!?), est la fille d'une des membres du conseil qui dirige la colonie, la-bas sur la station. Sauf que, n'étant plus dans la papier du conseiller, elle n'a pas pu intervenir en sa faveur quand sa fille à commencer à se rebeller.

Quant à Belamy, il s'est introduit dans la navette juste avant le décollage, car il voulait veiller sur sa petite soeur (vous vous souvenez? loi de l'enfant unique? la gamine est condamnée parce qu'elle est née, genre c'est de sa faute). Octavia, la petite soeur en question, a vécu toute sa vie cachée dans le plancher de leur appartement sur la station, donc , elle, elle a envie de découvrir tout ce qui l’entoure.

Il y a 3 ou 4 autres personnages assez sympas et pas trop lisses, mais, la première saison est assez loin dans ma mémoire, donc je ne vous parle que de ces 3 là. (ça ne veut pas dire que les autres sont morts, juste qu'ils sont un peu moins marquants);

Donc voilà, la première saison se laisse assez bien regarder, probablement parce que contrairement à beaucoup de série pour ados, le centre de l'intrigue n'est pas constitué que des relations amoureuses des protagonistes (même s'il y en a de très "belles", mais je ne veux pas spoiler, donc je n'entre pas dans les détails). Mais surtout, ceux qui ont lu mes autres articles le savent, mon attention se porte principalement sur l'évolution des personnages, et ici.... C'est vraiment très bien amené. Il n'y a pas de vrais repères temporel, donc difficile de dire en combien de temps ils sont devenus ce qu'ils sont devenus, mais leurs évolutions sont cohérentes avec les épreuves que chaque personnage rencontre, et cohérente avec la nature profonde du personnage en question. On les voit se briser, se relever (ou pas) devenir plus fort ou au contraire plus faible, bref, on les voit grandir.

Pour ce qui est des adultes, le résultats est moins parfait. Ici, il n'y a qu'intrigue et trahison, avec un peu d'espoir quand même de temps en temps, mais dans la première saison en tout cas, ils sont plutôt pénibles ces adultes! On est pourtant bien content de revoir Isaac Washington (le dr Burke de Grey's Anatomy), Henry Ian Cusik (Desmond dans Lost) ou encore Paige Turco (la belle et mystérieuse Zoé de Person of Interest). Ce sont ces trois personnages qui mène la danse la-haut, et c'est quand même intéressant. chacun croit faire ce qui est bien, et se met les autres à dos....

Donc voilà, le rapport avec Hunger Games, c'est que les ados sont bien plus intéressants que les adultes, tant au niveau de la complexité des personnages (même si il y a quelques adultes qui sortent du lot, surtout dans la saison 2), certains sont mêmes plus importants (un peu comme katniss, que les gens choisissent de suivre plutôt que la présidente ou tout autre gradé de la rebellion (mais l'héroïne est quand même vachement plus mûre et réfléchie que Katniss)

Commenter cet article