the twins effect

Publié le par SaphiraParker

ok, alors euh...comment vous dire....euh...c'est un beau navet? ben oui, les chinois ne font pas QUE des chefs d'oeuvres non plus!

je vais retirer tout le mal que j'ai pu dire précédement sur Jackie Chan, car c'est bel et bien lui qui sauve ce pauvre et pitoyable film.Le personnage principal est tout bonnement transparent, les deux personnages féminins sont inutiles, le second rôle masculins est inexistant.les combats sont fouillis, surréalistes (comme bien souvent) mais surtout, dénués de sens. Pour une fois, on ne peut pas reprocher la niaiserie des dialogues, il n'y en a pour ainsi dire aucun! les personnages ne sont absolument pas aprofondis, on dirait un court métrage réalisé entre potes un week end, comme ça pour s'amuser

Seule bonne surprise de ce "truc bizarre", la séquence sur le mariage de Jackie Chan, un très bon moment de comédie, sa fiancée est hilarante (il s'agit de l'actrice qui jouait le rôle de Julie, la fille du chef ennemi dans enter the phoenix) et Jackie Chan pas mal du tout en acteur et non pas en cascadeur. Il apparait une seconde fois dans le film pour "distraire" les méchants(d'ailleurs, parlons en des méchants: d'où ils sortent, et pourquoi en ont ils après Hélène et Zaraf?et puis c'est quoi ce nom? Zaraf?) à l'aide de ces pitreries dont il a le secret.

Bien qu'étant avant toute chose une énorme perte de temps, ce film m'a tout de même permis de me souvenir qu'avant, j'aimais bien Jackie Chan, j'ai juste fait une overdose de navets made in los angeles et ça m'a fait oublié qu'il est acteur avant tout. mais bon, c'est quand même un beau navet!

ma note: 3/10



Publié dans cinéma asiatique

Commenter cet article