Powerful opponents

Publié le par SaphiraParker

Titre: 강적들 () / Kang Jeok Deul

Titre anglais :  Powerful Opponents / Rivals / Adversaries

Corée -16épisodes- 2008

 Casting

Chae Rim as Cha Young Jin

Lee Jin Wook as Kang Soo Ho

Choi Ja Hye as Jung Yoo Min

Lee Joung Hyuk as Yoo Gwang Pil

Go Myung Hwan as Byung Wook

Lee Duk Hwa as President Kang / Kang Min Gook

Lee Kyung Jin as First Lady Shin Ok Hee

Yim Hyun Sikas Cha Il Sang (Young Jin’s grandfather)

Oh Kwang Rok as Cha Gwang Soo

Shin Eun Jung as Soo Ho's sister 

 Synopsis :

  Cha Young Jin est une jeune femme très vive, très énergique, mais aussi très malheureuse. Pour s’éloigner enfin de sa pitoyable famille (looser de père en fils, et tous vivent sous le même toit), elle s’engage dans le programme pour devenir garde du corps présidentiel. Très déterminée, elle parviendra au terme de la formation en ayant obtenu les meilleures notes. Elle a toute fois rencontré un cadet tout aussi déterminé qu’elle : Yoo Gwang Pil. Entre eux c’est la guerre déclarée, et tout le monde est ravi quand le stage se termine : ils ne seront plus au milieu de leur éternel combat pour la première place.

Mais voilà. Le répit est de courte durée. Leur patron a eu l’idée en les observant de les mettre en équipe pour protéger le fils du Président, Kang Soo Ho, un jeune homme en pleine rébellion, qui n’en fait qu’à sa tête, et dont le passe temps favoris est de faire craquer ses gardes du corps, et se mettre dans des situations improbables.

 

 Bien loin d’avoir fini mon visionnage, je suis hyper mega emballée (comment ça, c’est pas un argument?)

 De l’humour, de l’action, du drame, et un soupçon de romance, que demande le peuple ?  Chae Rim, comme pas mal des actrices coréennes que j’ai pu voir, est pétillante, et colle parfaitement au personnage passionnant et passionné de Young Jin. Elle n’a pas la langue dans sa poche, mais sait pourtant quand elle doit se taire. Elle est courageuse, volontaire, et..un peu espiègle ! C’est un régal !

 Les combats sont sympas : pas surréalistes, mais pas non plus soporifiques, et surtout, justement dosé. Ils ne se battent pas juste histoire de, mais bien parce que la situation l’exige.

 Les personnages de Yoo Gwang Pil et de Kang Soo Ho sont également très intéressants. Ils alternent parfaitement entre le drame, le suspens et la comédie. C’est très plaisant de voir Soo ho tenter de leur faire perdre leur sang froid, ou de voir Gwang Pil s’amuser à taquiner Young Jin.

 L’intrigue principale, basée sur le passé commun des deux jeunes hommes est vraiment très bien traitée. On en sait juste assez pour comprendre les tensions, et en même temps, elle nous tient en haleine aisément. A chaque évocation de ce passé visiblement houleux qui par moment leur fait perdre leur sang froid, on trépigne, on veut savoir. On en apprend au compte goûte, c’est très frustrant, mais ça permet aussi de laisser place à l’action.

 Parlons en de l’action. Young Jin aussi a des problèmes. Entre son sale caractère et les problèmes que lui cause sa famille, elle est souvent dans des situations pas très orthodoxe. Comme je l’ai dit, elle n’hésite pas à ouvrir sa bouche, et même si elle ne manque pas pour autant de respect à ses supérieurs, les autres n’ont pas ce luxe. Que ce soit Gwang Pil, qu’elle provoque en permanence ou les créanciers de son père, et même le Président, tout le monde en prend pour son grade. Mais c’est ce qui fait son charme, et tout le monde y succombe, tour à tour.

 On a donc un trio infernal en place, pour notre plus grand plaisir : Youing Jin, le pit-bull, Soo Ho l’espiègle, et Gwang Pil le calme, mais qu’il ne faut pas chercher quand même. Et c’est trois vont se lier les uns aux autres, contre toute attente et à leur grande surprise aussi.

 L’évolution des personnages mais aussi l’évolution de leurs sentiments est au centre de ce drama passionnant.

 

Je n’en suis même pas à la moitié, mais à ce stade, ma note est de 8/10. J’espère sincèrement que tout ne va pas retomber comme un soufflé une fois qu’on saura enfin ce qu’il s’est passé il y a huit ans entre Gwang Pil et la famille présidentielle.

 

 



Publié dans Drama

Commenter cet article