Personal Taste

Publié le par morgane-chan

personal_taste_4-copie-1.jpg
Titre : Personal Préférence / Personal Taste
Genre : comédie, romance
Directeur : Son Hyung Suk Scenario : Park Hye Kyung
Episode : 16

Casting
Lee Min OH dans le rôle de Jun JI Oh
Son Ye Jin dans le rôle de Park Kae In
Kim Ji Suk dans le rôle de Han Chang Ryul
Wang Ji Hye dans le rôle de Kim In Hee
Ryu Seung Ryong dans le rôle de Choi Kwan Jang

Synospis
Park Kae In est designer pour des meubles. Bien que compétente dans son travail, son art est incompris et elle s’entoure mal : ainsi, son assistant la vole, son fiancé, Han Chang Ryul, architecte réputé, est sur le point d’épouser dans son dos sa meilleure amie et colocataire, Kim In Hee, laquelle ne culpabilise pas non plus.
En plus d’être naïve, Kae In est en plus assez négligée (pas ordonnée, et pas coquette). Au pied du mur, elle se retrouve obligée de louer l’ancienne chambre de In Hee à un homme qu’elle déteste, mais qui a le bon goût d’avoir de l’argent, et d’être homosexuel. Du moins, c’est ce qu’elle croit : Jun Ji Oh, est en fait un architecte dont la société est en difficultés suite à plusieurs mauvais coups de son ennemi de toujours : Han Chang Ryul. Ji Oh espère trouver l’inspiration pour son prochain contrat en vivant chez KAe In, mais chaque minutes passées en sa compagnie est un enfer pour lui.

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé l'une de mes actrices coréennes préférées: Son Ye Jin (vue dans Open city, a moment to remember, the art of seduction,april snow....) et le beau, le très beau Lee Min Oh (ici bien plus à son avantage que dans boys before flowers!).
La sauce prend quasiment tout de suite, avec la rencontre de nos deux héros, dès les premières minutes, et déjà très explosives. On sait tout de suite qu'on va adorer les voir se détester! Bémol, on sait déjà aussi tout de suite ou presque, qu'ils vont tomber amoureux, et que ce sera compliqué (en même temps, c'est pour ça qu'on regarde des dramas coréens!)
Alors même que l'histoire est vue et revue un million de fois (un homme et une femme se déteste, mais la vie les forces à cohabiter du coup ils tombent amoureux), c'est intéressant de voir Lee Min Oh jouer autre chose que le mec plein aux as qui peut jeter l'argent par les fenêtres comme ça lui chante: ici, il est pas pauvre, mais il en est pas loin, et surtout, il a de très grosses responsabilités. De même, voir Son Ye Jin en souillon, c'est quelque chose qui vaut le détour!
bref, les quid pro quo se succèdent, plus ou moins drôles, mais les réactions de nos deux héros valent le coup. Au terme de 4 épisodes, je suis bien dedans, espérons que ça va durer!

Publié dans Drama

Commenter cet article