Kurosagi

Publié le par SaphiraParker

Titre : Kurosagi 

Épisodes : 11 Durée : 45 min

Réalisateurs : Ishii Yasuharu, Hirano Shunichi, Takei Atsushi Scénario : Shinozaki Eriko Musique : Yamashita Kousuk 

 Casting

* Yamashita Tomohisa dans le rôle de Kurosaki (Kurosagi)

* Horikita Maki dans le rôle de Yoshikawa Tsurara

* Ichikawa Yui dans le rôle de Mishima Yukari

* Kato Koji dans le rôle de Shiraishi Yoichi

* Yamazaki Tsutomu dans le rôle de Katsuragi Toshio

* Kishibe Shiro dans le rôle de Mikimoto

* Tayama Ryosei dans le rôle de Momoyama Tetsuji

* Reina dans le rôle de Osawa Yuuko

* Okunuki Kaoru dans le rôle de Hayasa

 C'est LE drama qui a fait buz à la rentrée dernière, tout le monde ne parlait que de ça, sur les différents forum dédiés aux dramas(du moins ceux que je connais).

 Je trouve l'histoire réellement intéressante, ceux qui ont apprécié Liar Game devraient apprécier: c'est un peu le même principe: le gamin qui a vu sa famille disparaître à cause d'une escroquerie qui décide de se venger (sauf que lui, il s'est pas encore fait choper! ).

 Personnellement, je préfère Horikita Maki à Erika Toda, mais surtout, je trouve que le personnage de Yoshikawa Tsurara est plus profond que celui de Kanzaki Nao, même si là encore, c'est le même principe (une fille un peu naïve, qui veut juste aider son prochain). C'est quand même un peu moins lourd (à mon goût du moins) de la voir s'accrocher de façon naïve à ses principes du fait qu'elle veuille devenir procureur, que Nao qui est juste naïve (même si c'est beau une telle naïveté, je me comprends) Bref, on n’est pas là pour établir un parallèle entre ces deux dramas.

 Le personnage de Tsurara est fort, curieux, mais surtout, ce n'est pas une suiveuse: elle s'affirme, du moins elle essaye, elle ne subit pas. Kurosaki, lui, est digne, fort également, calculateur, mais il semble des plus juste. Pour ce qui est de l'interprétation, Horikita Maki est aussi "bonne" que dans Nobuta wo produce, voire meilleure encore, mais je trouve que Yamapi est trop "identique". Il a gardé énormément de "mi-miques" d'Akira, a une gestuelle très semblable (la façon de claquer des doigts, de provoquer les gens en les montrant du doigt, de se forcer à rire, heureusement, il descend les escaliers normalement), ça donne un peu l'impression que c'est le même personnage, juste un peu plus vieux et donc un peu moins insouciant.

 Dans une moindre mesure, je trouve le personnage de Yukari intéressant, et je pensais qu’elle nous résèreverait de bonnes surprises Râté !

 Vers le milieu, le drama part complètement en sucette ! L’intrigue principale est mise en retrait au profit d’un triangle amoureux aussi prévisible que pénible, le personnage de Yukari devient juste détestable, sans attrait, sans rien. Comme si l’actrice avait arrêté de jouer et se contentait d’apparaître quand on lui demande. Les idéologies de Tsurara semblent s’être envolées, quant à Kurosaki, il est de plus en plus pénible, son interprétation s’éloigne de plus en plus du gamin qui a grandit trop vite à cause d’un drame, pour devenir un simple escroc égoïste. Seul le policier tente de nous garder un peu dans l’intrigue mais il peine énormément.

 A tel point que je n’ai même pas envie de regarder le dernier épisode. Ma note :6/10



Publié dans Drama

Commenter cet article