les infiltrés

Publié le par SaphiraParker

Un très bon film, une excellente trame, un casting époustoufflant,un réalisateur qu'on ne présente plus.... mais alors une fin! le film dure genre 2h30..on n'est plus à un quart d'heure près! c'est quoi ce baclage? cette ejection? ce....je m'enfoutisme, y a pas d'autre mot! pourtant,j'ai vraiment adorré ce film.

En fan de nickolson et de damon, j'y suis allée, en courant presque, dès sa sortie. Je "boudais" DiCaprio depuis Titanic,mais ici, c'est du "grand Léo" digne de blessures secrètes, digne de Gilbert grappe. Introverti, torturé, craintif, justeméfiant, esseulé...toutes les émotions de son personnage son parfaitement dosées.Il est parfait.

J'avais detesté Walberg dans en pleine tempête,pourtant ici, il crève l'écran, bien que pas assez présent à mon gout. Un charisme que je ne lui connaissais pas, une prestence insoupçonnée, une noirceur splendide, voilà ce qu'il apporte à son personnage.

Nicholson n'a selon moi pas puisé tout ce qu'il était possible de puiser de son personnage, à mon gout, il y avait plus à tirer du côté parrain Irlandais. Mais déjà, son interprétation est exemplaire, rappelant les films qui ont fait son nom (shinning, vol au dessus d'un nid de coucou, wolf....)du très grand nicholson.

  Quant à Matt Damon, il est juste méconnaissable. Il joue la dualité à merveilles, sa justesse n'a d'égal que la classe qu'il donne à son personnage.

 N'oublions pas Martin Sheen, longtemps absent de nos écrans. Bien qu'avec un rôle moindre, sa contribution elle est loin de l'être. Son interpretation du commissaire justicier n'est pas sans rappeler une certaine allusion à Elliot Ness l'incorruptible. la soif de justice du personnage est très bien dépeinte par l'interprétation de plus juste de Martin Sheen.

On est saisi, on est captivé, les 2h30 passent toutes seules. Aucune longueur, aucun temps morts, mais les passages "introspectifs" sont un pure moment de cinéma. c'est ça, exactement ça: un pure moment de cinéma....les personnages évoluent, se croisent se développent à la perfection, un vrai ballet, les fusillades sont justes, tout est juste parfait.... et puis...

Le drame! comme si scorsese avait eu une envie pressente: d'un seul cou, sans crier gare, c'est fini.pourquoi? on en sait strictement rien. Comment? ben on n'est pas bien sûr...qui a gagné des gentils ou des méchants, pas la moindre idée (si je le sais mais je vais pas vous le dire!)mais vraiment...... SABOTAGE!!!!voilà ce que j'ai pensé.. je n'ai pas essayer de savoir s'il y avait d'autres scènes après le générique...parce que vu la fin, ben c'est clair que c'était la fin. ma note finale 8/10...sans cette fin baclée, je pense que j'aurais mis facilement 10/10, mais trop de rancoeur......



Publié dans cinéma en général

Commenter cet article

Darkskywalker 29/01/2008 21:10

Cettr impression de fin baclée est hautement compréhensible vu qu'elle ne figurait pas dans le film original. Rappellons que les Infiltrés est le remake du film asiatique Infernal Affairs qui bien qu'il ne bénéficiait pas de la mise en scène du grand Scorcese possedait une intrigue mieux construite qui aura souffert lors de son passage à Hollywood

morgane-chan 16/11/2011 19:21



Je valide, et je bloque ces paroles! blague à part, la trilogie originale est en effet de bien meilleur qualité, dans tous les sens du terme (surtout parce qu'il y a une vraie fin)