Honey et Clover

Publié le par SaphiraParker

Titre Japonais : ハチミツとクローバー

Titre : Hachimitsu to Clover

Autre Titre : Honey and Clover

Genre : Romance, friendship

Pays : Japon

Episodes : 11

Chaine de diffusion : Fuji TV

Période de diffusion : à partir du 08 janvier 2008

Jour de diffusion : Mardi 21:00

Theme song : Canvas de Hirai Ken

Casting

* Narumi Riko dans le rôle de Hanamoto Hagumi

* Ikuta Toma dans le rôle de Takemoto Yuta

* Narimiya Hiroki dans le rôle de Morita Shinobu

* Mukai Osamu dans le rôle de Mayama Takumi

* Harada Natsuki dans le rôle de Yamada Ayumi

* Seto Asaka dans le rôle de Harada Rika

* Murakami Jun dans le rôle de Hanamoto Shuji

* Takizawa Saori dans le rôle de Teshigawara Miwako

* Kashiwabara Takashi dans le rôle de Nomiya Takumi

* Izumiya Shigeru dans le rôle de Yamada Daigoro

* Matsushige Yutaka dans le rôle de Professor Shoda

* Kimura Yuichi dans le rôle de Lohmeyer-senpai

* Maekawa Yasuyuki

Synopsis

Hachimitsu to Clover est l'adaptation du manga Honey & Clover de Chika Umino. Takemono Yuta (Ikuta Toma), Mayama Takumi (Mukai Osamu) et Morita Shinobu (Narimiya Hiroki) sont tous trois étudiants dans une école d'art à Tokyo, et vivent dans le même appartement. Leur vie quotidienne est bouleversée à l'arrivée de Hanamoto Hagumi dite "Hagu" (Narumi Riko), une jeune artiste surdouée de 18 ans, à l'apparence enfantine. Au premier coup d'œil, Takemoto et Morita tombent amoureux de la jeune fille... source: newsasia

 Je n'ai pas vu l'animé,mais je suis tombée littéralement sous le charme du premier épisode de ce drama très frais et plutôt original je suis complètement à court d'argument pour exprimer mon intérêt pour ce drama, je suis incapable de l'expliquer: la magie opère, c'est tout, rien à ajouter. les images sont magnifiques, les personnages agréables et semblent avoir une vraie histoire à raconter, les jeux de lumières sont hypnotisant....j'adore, et je sais pas pourquoi, c'est trop fort!

 Après un second épisode visionné, et je reste sur mon premier avis. Bien que le "héros" Takemoto soit un peu lourd à mon goût, son rival Morita est lui haut en couleur et a plus d'un tour dans son sac. Quant à la petite Hagumi, elle n'est pas très...chais pas, mais elle est très belle et elle dégage quelque chose, presque envoutante.

Pour rentrer dans le détail, c'est une très très belle histoire. Alors oui, il y a de la romance, mais pas que. Nous sommes en présence de jeunes adultes qui se cherchent, se découvrent, et découvrent la vie. Takemoto est probablement le plus perdu de tous, car contrairement à ses 4 amis, il est ici par hasard.

Au contraire, Mayama est déterminé à être architecte, d'autant plus que la femme qu'il aime plus que tout exerce elle même ce métier. Son combat à lui est donc de gagner le cœur de cette femme, éperdument éprise de son défunt mari.

Ayumi Yamada, elle, on ne sait pas trop se qu'elle veut réellement faire. Elle fait des poteries, elle les vend, mais avant tout, elle aide son père au magasin, et je ne pense pas qu'elle aspire à autre chose, à part peut être, recevoir l'amour de mayama.

Morita, lui, rien ne l'atteint. Il sculpte des chefs d'œuvres sans même y réfléchir, donc forcément, il a pas de but dans la vie. Rester à la Fac avec ses amis tout en exécutant des œuvres remarquables qui se vendent dans le monde entier ça lui suffit. Du moins, ça lui suffisait jusqu'à l'arrivée dans la vie de ce petit monde d'Hagumi.

Hagumi est un peu comme Morita: son seul but dans la vie c'est de continuer à peindre et si les gens aiment bien ce qu'elle fait c'est bonus, mais en fait elle s'en fiche un peu. Jusqu'à ce qu'elle se fasse rejeter par Morita, qui lui explique qu'ils sont rivaux et que de ce fait ils ne se passera jamais rien entre eux.

Honey et Clover, c'est ça. Des amis qui se soutiennent, des jeunes gens qui se donnent des chalenge à eux mêmes espérant que cela les fera avancer dans la vie, et souhaitant de toute leur force que ce qui les attends c'est le bonheur.

A l'image su magnifique Hana Yori Dango, les personnages d'Honey et Clover rencontrent des obstacles plus ou moins difficiles à franchir. C'est comme ça qu'ils évoluent.  Toutefois, il aborde la vie de manière légèrement plus sévère, mûre, notamment par le fait que les protagonistes caressent le monde du travail, le monde des adultes.

Au début, le héros m'exaspérais, parce que je le trouvais trop faible, mais son évolution au fil des épisodes, même si elle n'est pas grandiose, est intéressante.

Personnellement, j'ai particulièrement été touchée par l'histoire très compliquée mais aussi très touchante autour Ayumi Yamada et Takumi Mayama. C'est pour moi la plus adulte.

Mention spéciale à un personnage atypique qui ne fait que de courtes apparitions à chaque épisode: Romaya-sempaï: sorte de gourou, qui sort de nul part à chaque fois pour délivrer la bonne parole, complètement adulé par les trois compères.

Et bien sûr, le personnage de Hagumi, interprétée par une très belle actrice qui a bien su représenté Hagu-chan en femme enfant aussi belle que mystérieuse, aussi gentille et douce que complètement dans son monde.

A noter que les tableaux qu'Hagu-chan est supposée avoir peints sont effectivement magnifiques (à mon goût), et la représente bien.

Ma note 10/10



Publié dans Drama

Commenter cet article