Dollhouse

Publié le par SaphiraParker

Alors voilà, je n'ai pas résisté. Sachant en plus que les audiences ne sont pas terribles-terribles aux Etats Unis et que de ce fait, elle risque fort de ne pas connaître de seconde saison (j'ai un peu peur)

Alors bien sûr, rien n'est joué, et ce n'est pas cet article qui va y changer quoi que ce soit

Dollhouse n'est pas la série du siècle, loin de là, j'ai envie de dire.
Mais quoiqu'en disent les mauvaises langues, c'est tout, sauf du déjà vu

Synopsis
Caroline est une jeune femme pleine de vie, mais qui rencontre quelques problèmes. Sa solution? signer le contrat que lui propose Madame Dewitt, et devenir une doll. Caroline devient alors Echo, une jeune femme dénuée de toute personnalité, et donc de tout problème, à laquelle on implante la personnalité appropriée, selon ce que l'on a besoin: voleuse de haut vol, garde du corps, négociatrice, chanteuse, ou juste une jolie fille. Le reste du temps, Echo et ses amis sont au pays des bisounours, où tout le monde est beau et gentil....en apparence du moins
Seulement voilà: Caroline/Echo a à ses trousses un grand méchant qu'on sait pas d'où il sort ni ce qu'il lui veut, et Madame Dewitt fait tout pour ne pas attirer l'attention d'un agent du FBI un peu trop zélé, qui s'est juré de retrouver Caroline, et de faire tomber la Dollhouse

Alors oui, le postulat de départ est un peu...confus.

C'est vrai, comme Sam Becket dans la série Code Quantum, Echo change de personnalité en même temps que de mission à chaque épisode. Mais elle, elle n'a aucun souvenirs des missions précédentes, et encore moins de sa réelle identité.
C'est vrai aussi, tout ça parait bien "trop facile"
Ben pas tant que ça en fait. Comme souvent, les inventions phénoménales ne marchent pas comme on le voudrait, et le diabolique inventeur de la machine à Doll en fait les frais plus souvent qu'il ne voudrait (pas à chaque épisode non plus, sinon ce serait pas drôle)

Alors voilà, les épisodes se suivent, et ne se ressemblent absolument pas, et plus on avance dans l'histoire, plus les personnages secondaires prennent de l'importance, ce qui évite de tourner en rond bien vite. Ainsi, à chaque fin d'épisode, on peut s'apercevoir que notre petite Caroline/ Echo va finir par avoir beaucoup de problèmes...
Alors il y a des méchants pas beaux, et d'autres qui se donnent le genre méchants pas beaux et qui en fait, sont bien sympas. Y a aussi de faux gentils bien sûr et des gens qu'on sait pas encore de quel côté ils sont, tellement leur comportement est ambigü
Et puis, ce que j'adore par dessus tout, c'est ce mega méchant, qu'on ne voit jamais, mais dont on parle beaucoup, et qui fait peur à tout le monde.

Voilà pour le côté "affectif" on va dire
Concernant l'aspect plus objectif, comme l'interprétation par exemple: je serais honnête: ce n'est pas avec ce rôle que Eliza Dushku va avoir un golden globe (même si dans le tout dernier épisode en date, elle a vraiment fait une composition remarquable: sans trop spoiler, elle était aveugle le temps d'un épisode, et je trouve qu'elle s'en est bien sortie)
Les deux seuls qui ont une vraie interprétation "intéressante" sont Monsieur Boyd (qui doit veiller sur Echo comme sur sa propre vie, et faire en sorte qu'elle revienne entière de chacune de ses missions) et le savant fou.
Les autres acteurs sont majoritairement bien lisses, il faut l'avouer
(remarque complètement hors sujet: Madame Dewitt était dans Friends ce midi: la demoiselle d'honneur d'Emilie!)
C'est d'ailleurs dommage, d'autant que bien souvent, les acteurs qui n'interviennent que pour un épisode sont plus marquants que les récurents.
Mais ça ne m'empèche pas d'adorer cette série et je croise les doigts à la fin de chaque épisode pour que les américains finissent par se rendre compte que c'est une bonne série, et qu'elle soit renouvelée.

Question hors sujet: Josh Wedon est dépeint comme un géni...pourquoi donc ses séries font elles de tel flops? (je n'ai pas vu la troisième perso).

 

 

 

Publié dans TV Show

Commenter cet article