Death Note : L change the World

Publié le par SaphiraParker

Titre : Death Note : L Change the world

Réalisateur : Hideo Nakata

Genre : Thriller

Pays : Japon Durée : 2h09

Année : 2008

Casting

* Shunji Fujimura dans le rôle de Watari

* Mayuko Fukuda dans le rôle de Maki

* Sei Hiraizumi dans le rôle de Dr. Koichi Matsudo

* Renji Ishibashi dans le rôle de Shin Kagami

* Yuta Kanai dans le rôle de Tamotsu Yoshizawa

* Youki Kudoh dans le rôle de Dr. Kujo

* Bokuzo Masana dans le rôle de Asao Konishi

* Ken'ichi Matsuyama dans le rôle de L

* Kiyotaka Nanbara

* Megumi Sato dans le rôle de Hatsune Misawa

* Masanobu Takashima

* Erika Toda dans le rôle de Misa Amane *

 Shingo Tsurumi dans le rôle de Kimihiko Nikaido

Synopsis Une organisation essaie de détruire la population en utilisant un virus. L est accompagné d'un garçon thaï, seul survivant d'un village, et de la fille du professeur qui a créé l'antivirus.

 Bon alors, moi, je n’ai pas vu les deux premiers films, parce que ça me gonflait de voir ce qu’ils avaient fait des shinigamis si classes dans l’animé. Mais dans ce film, on oublie tout à fait la Death Note, c’est en fait un spin off. L’histoire prend place entre la mort de watari et celle de L, on voit misa-chan genre 20secondes et Reito encore moins, sur un écran de contrôle.

 On en apprend énormément (mais pas encore assez) sur l’organisation à laquelle appartient L et on découvre qu’ils sont tout plein comme ça réparti dans le monde. Bien qu’au niveau du suspens pure, ce ne soit pas le film du siècle(loin de la, j’ai envie de dire) on se laisse tout de même prendre au jeu. Les fans de l’animé et plus particulièrement les partisans de L devraient passer tout comme moi un bon moment à le voir essayer d’être normal avec ces deux enfants (il y a entre autre toute une scène où il essaye de marcher en se tenant droit). Le petit garçon est juste « trop Kawaï » et la petite Maki est très belle. Mais je la pleins un peu de se retrouver à être la seule « normale » (si tant est qu’on puisse être normale en étant porteuse d’un virus mortel) au milieu de ces deux autistes(le petit garçon ne fait rien d’autre que de résoudre des équations et des fois, il crie, c’est marrant de crier…j’te mettrais des baffes à tout ça moi !).

 Spéciale dédicace à la scène au début, lorsque L rencontre le petit garçon et que, effort surhumain, il essaye de partager avec lui ses sucreries…et que le gamin n’en veut pas. J’ai beaucoup aimé, mais je ne m’amuserais pas à le regarder une seconde fois.

Ah, et pour ceux que ça intéresser : R est très crédible dans son rôle de garce calculatrice et manipulatrice, et pour info, les fans de Hana Yori Dango retrouveront la p’tite frisette qui a fait toutes ces crasses à Makino parmi les terroristes.(gomen, j’ai oublié son nom)

Ma note 7/10



Publié dans cinéma asiatique

Commenter cet article